Lettre ouverte à Mesdames, Messieurs, les candidat(e)s aux régionales 2015

Saint Cyr Sur Mer le 14 novembre 2015

Lettre ouverte à Mesdames, Messieurs, les candidat(e)s aux régionales 2015

Vous sollicitez les suffrages des habitants de Provence Alpes Côte d’Azur pour les représenter au Conseil Régional pour les 6 ans à venir. Pour jouer un rôle important au sein de cette Collectivité, vous devrez assurer l’avenir des générations futures en les dotant des outils nécessaires à cette perspective.

La Région Provence Alpes Côte d’Azur connaît un fort dynamisme démographique avec bientôt six millions d’habitants, renforcé par un tourisme important lié à son attractivité. Mais une seule ligne ferroviaire construite en 1860 permet la desserte du littoral de Marseille à Nice.

Le train étant reconnu comme le moyen de transport le plus propre, le Conseil Régional devenu « Autorité Organisatrice des Transports » a mené une politique volontariste d’augmentation de l’offre ferroviaire, en passant de 250 TER/jour en 2000 à plus de 700 TER/jour en 2015. Mais cet effort doit encore être amplifié, en effet :

  • La région Provence Alpes Côte d’Azur connaît des problèmes croissants de mobilité conduisant à une situation de thrombose qui pénalise la vie quotidienne des habitants,
  • La congestion routière porte atteinte à la qualité de vie des habitants (pollution, temps perdu, surcoûts des déplacements, risque d’accidents),
  • Les capacités du réseau ferroviaire littoral vieillissant sont insuffisantes.

En outre, l’Est de la Région demeure enclavé par voie terrestre et il faut 2h30 en train pour relier Nice à Marseille (distante de seulement 158 km à vol d’oiseau). Dans ces conditions, la région ne peut pas s’affirmer comme maillon majeur d’un Arc Latin entre l’Espagne et l’Italie, qui pourrait très bien la contourner.

En conséquence, un renforcement du système ferroviaire doit être réalisé rapidement comprenant la rénovation des lignes existantes et la création d’une ligne nouvelle rapide et efficace permettant de doubler et fiabiliser les capacités ferroviaires de notre région, tout en accélérant les trajets. Une motion de 2012 des Maires du Var le rappelle et un sondage récent de la population le plébiscite à plus de 80 %.

Un territoire qui ne se dote pas de moyens de transports performants, est un territoire qui est voué, à terme, à de réelles difficultés économiques.

Vous le savez sans doute, notre Association, implantée dans tous les départements, demande depuis 15 ans la création de cette nouvelle ligne. A ce titre, pour l’information de nos adhérents et la transparence du débat public, nous vous serions reconnaissants de répondre aux 3 questions figurant en dernière page.

La région Provence Alpes Côte d’Azur ne doit pas être oubliée, et comme sa voisine Midi Pyrénées Languedoc-Roussillon, elle a besoin d’une Ligne Nouvelle rapide et efficace à brève échéance pour permettre à ses habitants, à vos électeurs, de se déplacer correctement en limitant les pollutions et émissions de gaz à effet de serre (le développement des autocars dans le domaine de pertinence du train, ne peut donc pas être considéré comme une solution).

A ce jour, le Gouvernement a retenu le projet nommé « Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur » entre Marseille, Toulon et Nice avec la programmation trop lointaine suivante :

  • Priorité 1, en 2030, pour les extrémités du projet avec les sections
    • Marseille (gare souterraine) Aubagne
    • Nice-Mougins (nord de Cannes)
  • Priorité 2, avant 2050, pour les sections
    • Aubagne-Toulon
    • Mougins-Le Muy (Est Var)
  • Les autres sections ne sont pas programmées et reportées au-delà de 2050

Nous sommes disponibles pour vous rencontrer durant votre campagne électorale afin d’échanger de façon plus approfondie sur ce projet LN PCA.

Veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de nos sentiments respectueux.

Alain PATOUILLARD Président de l’Association TGV et Développement

 

Synthèse des positions de l’Association

  • Soutien depuis 15 ans LGV PACA devenue LN PCA</li>
  • Une 2ème infra ferroviaire moderne, rapide et efficace
  • Développer les services TER et TGV répondant aux besoins de la population
  • Contexte actuel
  • LN PCA retenue dans les priorités nationales par CM21
  • Priorité 1 avant 2030, Marseille-Aubagne et Mougins-Nice,
    • Consultation fin 2013, public favorable, ZPP validée, accord du gouvernement.   Concertation prévue 1er semestre 2016 pour DUP en 2017.
  • Priorité 2 entre 2030-2050 Aubagne-Toulon et Est Var-Mougins,
    • Consultation mi 2014, 83 défavorable Aubagne-Toulon, 06 favorable Est Var-Mougins,
    • Décision gouvernementale sur observatoire du foncier pour protéger par un PIG un futur tracé sur les secteurs à enjeux.
  • Revendications
  • Inclure Est Var-Mougins en Priorité 1 (gain 40min / désenclavement du 06, efficacité/rentabilité du projet)
  • Financer et accélérer les études -> DUP 2017 sur cette Priorité 1 élargie
  • Étudier les alternatives à la section de LN Aubagne-Toulon par le renforcement de la ligne existante
  • Étudier les alternatives au passage par Toulon de la LN entre Aubagne et Est Var, notamment via Brignoles, (tracé, gain de temps, avantage sur les trafics, aménagement du territoire, …)
  • Un observatoire de la saturation et des trafics sur l’axe Marseille Nice (pour valider en permanence son opportunité)

Projet alternatif tgv developpement pour la LN PCA

QUESTIONS AUX CANDIDATS

1 – Souhaitez-vous poursuivre le développement de l’offre TER et êtes-vous favorable au projet de Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur (LN PCA) entre Marseille et Nice ?

2 – Pour notre association, la programmation du projet est trop tardive : la Priorité 1 doit être complétée par la section Est Var-Mougins pour désenclaver dès 2025 l’Est de la région et le renforcement des capacités du réseau existant à l’Ouest de Toulon. Au-delà, la Ligne Nouvelle complète de Marseille à Nice doit être réalisée avant 2030.

Quelle attitude adopterez-vous dans la conduite de ce projet par la Région ?

Quelle programmation/phasage du projet défendrez-vous ?

3 – Pour la Priorité 2, notre Association, propose une variante au coûteux et complexe passage par Toulon, consistant à partir d’Aubagne, à remonter vers le Centre Var à desservir, puis à utiliser le corridor de l’A8 pour rejoindre Le Muy à moindre coût.

Quelle est votre position sur cette variante ?

Lettre aux candidats régionales 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *