Concertation LNPCA – Notre contributive Association TGV Développement

L’Atelier Saturation qui s’est tenu au cours du 2eme trimestre 2016 a mis en évidence pour les usagers du train en Provence Alpes Côte d’Azur que le réseau ferroviaire était saturé depuis plusieurs années, en particulier sur l’unique ligne littorale entre Marseille et Nice. L’offre TER a beaucoup augmenté depuis 1998 et la fréquentation a très bien suivi, répondant ainsi à un besoin des usagers de se déplacer sans recourir à leur voiture. Mais le système ferroviaire atteint ses limites : la fréquentation justifierait d’augmenter la fréquence des TER pour répondre à la demande, mais il n’est plus possible d’ajouter des trains sur une ligne en limite de capacité aux heures de pointe dans sa configuration actuelle. Ainsi les trains sont surchargés notamment sur la Côte d’Azur et le service se dégrade. Les retards sont très fréquents et le moindre incident perturbe ou bloque le trafic, faute de marge de manœuvre. Le temps de retour à la normale est deux fois plus long qu’ailleurs en France.

L’Atelier Environnement et Développement Durable a mis sur la place publique différentes études discrètes, rappelant les effets de la pollution routière sur les habitants et particulièrement en Provence Alpes Côte d’Azur démontrant ainsi l’impossibilité logique de rajouter un nombre important de camions sur les routes et autoroutes, voire des bus mis en remplacement des trains supprimés à la suite de fermeture de lignes ferroviaires dites non rentables.

Ces deux ateliers ont démontré l’impérieuse nécessité de réaliser sur la région Provence Alpes Côte d’Azur une seconde ligne ferroviaire permettant ainsi de palier les problèmes que pose la ligne actuelle datant de 1860. Même rénovée, compte tenu de sa configuration, elle ne permet plus de maintenir des déplacements corrects à court terme. La réalisation de cette seconde ligne entre Marseille et Nice est l’objectif poursuivie par notre Association depuis 15 ans.

Les tracés proposés par SNCF Réseau au cours de la Concertation du dernier trimestre ont montré au public et aux élus les différentes possibilités du scénario des Métropoles du Sud entraînant des satisfactions mais aussi certains mécontentements.

Il ressort de l’ensemble des présentations que le phasage et le calendrier retenu, dû essentiellement à des problèmes financiers, est peu compatible avec les recommandations de la COP 21 et l’urgence d’agir, car la pollution n’attendra pas 2030 ou 2050 pour poser de véritables problèmes de santé aux habitants de Provence Alpes Côte d’Azur. Pour nous la Priorité 1 devrait être mis en service bien avant 2030 suivie des travaux d’une Priorité 2 à modifier pour envisager de terminer le projet entre Marseille et Nice bien avant 2050.

La note ci-après reprend notre point de vue sur chaque proposition. En résumé :

  • Nous souhaitons que les travaux de la P1 incluent toute la section Est Var-Sophia Antipolis-Nice Aéroport, sans s’interrompre à hauteur de Cannes, pour des raisons évidentes d’amélioration des temps de parcours. Il est indispensable de retenir un scénario cible entièrement en Ligne Nouvelle, ne réutilisant pas la ligne classique, et ne supprimant aucune gare TER.
  • Il nous paraît aussi important que soit entrepris rapidement des études pour définir un passage par Brignoles à partir d’Aubagne et éviter ainsi le coûteux et problématique passage par Toulon, ville qui continuera évidemment à être desservie par la ligne classique, améliorée pour permettre une meilleure fiabilité de la desserte quotidienne.
  • En réponse aux demandes des élus d’Aubagne d’enterrer la ligne dans la traversée de la Vallée de l’Huveaune, nous souhaitons que des études soient réalisées sur un shunt souterrain de la ville d’Aubagne dès la P1, prolongeable vers le Var en P2
  • Nous retenons la variante Marseille Nord 1 d’un tunnel rectiligne et la variante 1 de gare St Charles, la variante B1 de redressement de la courbe à la Barasse, les 4 voies en surface dans la vallée de l’Huveaune entre les sections de LN, et plus généralement les variantes qui minimiseront l’impact des travaux sur les circulations ferroviaires et les riverains
  • Dans les Alpes Maritimes, nous approuvons le RER littoral hautement cadencé, la boucle TER, le raccordement entre Ligne Nouvelle et ligne Cannes Grasse (préférentiellement variante C2), dont nous souhaitons qu’il soit complété à l’ouest par la « virgule de Cannes », le doublement entre le Bosquet et Mouans-Sartoux. Nous sommes favorables à la desserte ferroviaire de la technopole de Sophia Antipolis pour les nombreux trajets du quotidien TER, mais aussi à longue distance comme gare TGV de l’Ouest des Alpes Maritimes, complémentaire aux gares du littoral. Nous choisissons le site du Fugueiret et le tracé OAM1, au sein de la technopôle, limitant les impacts, desservi par les transports en commun et rapidement accessible depuis tout l’Ouest du Département.
  • Pour le débouché de la LN à St Laurent du Var, nous soutenons les variantes favorisant l’acceptabilité du projet, y compris souterraines. Nous n’avons pas d’opposition concernant le tracé de la LN et de la LC sur les emprises de la N7 et son viaduc franchissant le Var. Nous sommes favorables au pôle d’échange multimodal de Nice Aéroport dont la gare doit être équipée de 6 puis 8 voies à quai. Nous actons les voies à quai supplémentaires à Nice Ville, les 4 voies en entrée/sortie de gare, et le maintien à 2 voies sur le reste du parcours entre les 2 gares de Nice.

En conclusion, et par-delà le choix des variantes, nous apportons notre soutien déterminé au projet LNPCA. Nous souhaitons que les choix de tracés et de positions des gares soient rapidement faits à l’issue de la concertation, afin d’engager les études détaillées, puis les travaux au plus tôt.

 

Le Conseil d’Administration de l’Association TGV Développement Var Nice Côte d’Azur
Saint Cyr sur Mer le 7 décembre 2016

Livret LNPCA proposition de TGV Développement

lnpca-proposition-tgvdev

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *