Communiqué de Presse du 27 Mai 2015: Trains intercités en PACA : refusons l’hémorragie ferroviaire !

Communiqué de Presse du 27 Mai 2015
Trains intercités en PACA : refusons l’hémorragie ferroviaire !

L’Association TGV Développement Var Nice Côte d’Azur dénonce les conclusions de la Commission Duron sur les TET entérinant la fin des trains intercités de jour comme de nuit en Région PACA. Cela va à l’encontre du développement des services ferroviaires de proximité et de longue distance que nous souhaitons, ambition qui explique notre combat depuis bientôt 15 ans pour la réalisation d’une nouvelle infrastructure ferroviaire entre Marseille et Nice (LN-PCA).

La commission prend prétexte que le segment Marseille-Nice est déjà desservi par des TER et des TGV pour y supprimer les TET : mais ainsi, elle casse toutes les relations entre la Côte d’Azur et le reste du pourtour méditerranéen ainsi que la façade Atlantique en obligeant les voyageurs à changer de train à Marseille. Déjà, les habitants de la Côte d’Azur ne peuvent plus arriver en train dans la matinée dans la Région voisine du Languedoc Roussillon. La Commission Duron supprime aussi les liaisons nocturnes vers le nord-est de la France qui pouvaient encore être une alternative au manque de performance ferroviaire de l’axe Marseille Nice (2h30 pour parcourir 158km à vol d’oiseau). Et c’est une charge financière nouvelle pour la Région, qui a tant d’autres trains à financer, et alors que les trains à long parcours ont un équilibre économique plus facile à trouver.

Tout comme la Cour des Comptes, la Commission Duron voit sans doute la desserte future de la Côte d’Azur par des centaines de Macron-bus polluant et encombrant les autoroutes, au départ de la gare d’Aix TGV transformée en gigantesque gare routière, au mépris de la sécurité et du confort des voyageurs, en les obligeant à changer de mode de transport avec leur bagages.

Tout ceci renforce notre détermination pour que la LN-PCA se réalise rapidement. Mais le même député Duron, lors de la « Commission Mobilité 21 » a repoussé à de lointains horizons (en dehors des extrémités Marseille-Aubagne et Mougins-Nice) toute section décisive de cette Ligne Nouvelle, au prétexte d’en finir avec le « tout TGV » et de privilégier les trains intermédiaires… que ce nouveau rapport veut supprimer !

Et sans celle Ligne Nouvelle, où donc rouleront les TGV desservant la Côte d’Azur et dans quelles conditions de confort et de temps ? C’est une raison supplémentaire pour que la LN-PCA inclue dès 2030 la section entre Est Var et Mougins qui permettrait aux TGV de gagner 40 minutes. C’est la seule façon de garantir, l’attractivité du train, et donc la pérennité et l’équilibre économique des seules dessertes intercités à long parcours qui doivent subsister en Région PACA.

Les habitants de la Région PACA doivent se rassembler pour stopper l’hémorragie ferroviaire, pour exiger des dessertes en nombre et de qualité, ainsi que les moyens et infrastructures qui vont avec.

Alain PATOUILLARD, Président de l’Association TGV Développement

Version PDF du Comuniqué ci-dessus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *