Communiqué de presse du 23 décembre 2016 – Synthèse de la concertation 2016

 Les trois réunions de synthèse de la concertation sur le projet de la nouvelle ligne LNPCA ont permis, même si ce n’était pas toujours facile, à notre Association d’apporter un soutien déterminé au projet et à ses aménagements sur le réseau existant.

Les positions de notre Association ont été rappelées à chaque réunion quand cela était possible, ces positions ont fait l’objet d’une contribution sur le site de SNCF Réseau et se retrouvent sur notre site, elles ont été rappelées sur notre bulletin d’information N° 24.

Cette concertation par sa richesse a permis, quoique puisse en penser certains, de mieux expliquer le projet et de prendre l’avis du public et des élus.

Pour commencer les Ateliers de Saturation et de Développement Durable ont permis d’une part à tous les participants de constater la saturation dont est victime le réseau existant et d’autre part de faire connaître des études faîtes sur la pollution subie par la région et due principalement au trafic routier, études méconnues volontairement.

Dans quelques années, si cette 2eme infrastructure n’était pas réalisée, il ne sera plus possible de se déplacer sans difficultés et pour éviter cette pollution des mesures draconiennes devront être prises, comme la circulation alternée…. Imaginons la pagaille que cela va engendrer, la région parisienne ou la région lyonnaise sont de bons exemples. Donc les dates de 2030 et 2050 retenues devront être inévitablement avancées et de nouvelles études devront être rapidement faites pour répondre aux demandes faîtes lors de cette concertation : raccourcissement du calendrier et modification du périmètre de la Priorité 1 pour permettre les améliorations des nœuds marseillais et azuréen tout en permettant en même temps de réaliser de meilleurs temps de parcours entre Marseille et Nice (moins d’une heure).

Sur notre bulletin N°24 nous avons repris toutes les variantes qu’il serait souhaitable de retenir, une exposition nous permettra d’organiser des réunions d’information avant l’Enquête d’Utilité Publique.

 Nous avons pu constater pendant ces mois de concertation, ce que nous savions depuis longtemps, que même modernisée la ligne actuelle ne serait pas suffisante pour permettre à tous les trains de circuler et que la réalisation d’une nouvelle ligne était inévitable pour d’une part améliorer les trains au quotidien et d’autre part permettre une relation rapide entre les grandes villes françaises et européennes. Cela devrait aussi éviter le type de difficultés rencontrées par la gare de Carnoules où la SNCF est amenée à supprimer 6 arrêts au détriment des voyageurs ayant abandonnés leur voiture.

Nous souhaitons donc, que les choix des tracés et des positions des gares, comprenant les avis recueillis pendant la concertation, soient rapidement faits afin d’engager les études détaillées nécessaires pour l’Enquête d’Utilité Publique et au début des travaux au plus tôt.

Alain PATOUILLARD
Président de l’Association TGV Développement Var Nice Côte d’Azur

Communiqué de presse du 23 décembre 2016 – Synthèse de la concertation 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *